ORANGE DAYS 2020

ORANGE THE WORLD – STAND UP FOR WOMEN

A partir du 25 novembre
(journée contre la violence à l’égard des femmes)
jusqu’au 10 décembre (journée des droits de l’homme)

 

Orange Days – Soroptimist International prend position contre la violence faite aux femmes

Le 25 novembre est la Journée internationale contre la violence faite aux femmes. Ce problème des droits de l’homme est mis en évidence dans diverses actions à travers le monde. L’Union suisse contribue également à donner l’exemple en matière de lutte contre la violence à l’égard des femmes en organisant un grand nombre de manifestations et de campagnes d’éclairage. 

ÉCLAIRAGES ORANGES 2020

 

Bad Ragaz – Schloss Werdenberg und Schloss Sargans 16 Tage lang, Dach der « Gass » in Buchs 25.11./10.12.

Basel – Bahnhof SBB Basel, Tinguely Brunnen

Bremgarten-Freiamt – Spittelturm Bremgarten 25.11.

Brugg Baden – Stadtturm Baden 20.-24.11.

Burgdorf– Kirchen in Kirchberg und Oberburg, Stadtkirche in Burgdorf, Schloss Burgdorf

Chur – Deck Postauto Station Chur, Stadtbibliothek, Stadttheater, Garten Kunsthaus, Buchhandlung Schuler, Schloss Haldenstein

Crans-Montana – Hôtel de ville de Martigny

Davos-Prättigau – Kirche St. Johann

Emmental – Kirchen, 25.11.-10.12.

Engadina – Kirche St. Peter Samedan 10.-25.11.

Fricktal – reformierte Kirche Kirche Frick, Dinosaurier-Kreisel Frick, kath. Kirche Gipf-Oberfrick, Storchennestturm Rheinfelden, reformierte, christkatholische und römisch-katholische Kirche Rheinfelden, christkatholische Kirche Möhlin

Genève -Fondateur et Genève-Rhône– Jet d’eau, 25.11.

Gstaad-Saanenland – Grand-Hotel Palace, Kirche Saanen, Schloss Blankenburg

Interlaken – Kirche Habkern, Schloss Unterseen

Jura Région – la Tour du Vorbourg Delémont, Maison Wicka et maison de la Bourgeoisie Delémont,  l’Hôtel de Ville Porrentruy

La Broye – Collégiale Estavayer-Le-Lac

La Chaux-de-Fonds – Couvert de la gare de la Chaux-d-Fonds

La Gruyère – Château de Bulle, Bâtiment du service de la jeunesse de Bulle

Lausanne – cheminée de Pierre-Plan et de la place de la Navigation, 24.+15.11.

Lauvaux – Château à Lutry 25.11.
Le Locle – L’Hôtel de Ville, 25.11.

Liestal – Liestaler Törli, Bäume am Emma Herwehplatz

Lugano – Municipio, 21. – 28.11

Luzern & Luzern Saphir – Hotel Schweizerhof, 25.11.

Martigny – L’Hôtel de Ville, 25.11.

Monthey et ChablaisThéâtre du Crochetan

Neuchâtel – Hôtel de ville, Monument de la République

Rapperswil – Schlosstreppe Rapperswil

Romont – Château de Romont, 25.11. + 10.12.

St. Gallen Appenzell – Sandshow Bahnhof St. Gallen

Schaffhausen – Munot, 25.-27.11.

Solothurn – Theater

Thun – Fassaden Schloss, Kirche und Rathausassade 25.11.

Vevey – Beleuchtung in der Stadt, 25.11.

Winterthur – Stadtkirche

Zug – Regierungsgebäude 29.11.

Zürich / Zürich-Turicum – Turm Kirche St. Peter & Augustinerkirche Zürich, 26.11.

Zürichsee – Kirche Meilen 29.11. – 6.12.

Vaduz – Regierungsgebäude

IMPRESSIONS 2019/2020

De nombreux clubs soroptimistes ont participés aux Journées oranges de cette année et ont ainsi donné un exemple éclatant contre la violence faite aux femmes et enfants. Les bâtiments, les murs, les tours, les quais et bien d’autres choses encore étaient illuminés en orange – souvent en combinaison avec une campagne de stands ou un événement bénéfice pour les organisations de femmes. 

Plus d’impressions

Les 16 jours contre la violence sexiste sont une campagne internationale qui se déroule du 25 novembre au 10 décembre – Journée internationale des droits de l’homme. Le signe commun de toutes les actions est la couleur orange, qui symbolise un avenir meilleur sans violence. Les Soroptimistes envoient également un signal visible dans le monde entier avec l’éclairage orange des bâtiments, monuments et places et diverses campagnes orange sur les sites web et dans les médias sociaux.

„We stand up for women“

Les soroptimistes exhortent les politiciens et les institutions à agir immédiatement et à agir. Nous voulons apporter des changements. Les hommes politiques doivent mettre davantage l’accent sur la prévention de la violence sexiste. Les structures et les institutions doivent être mieux équipées pour faire face à la violence physique et psychologique. Les femmes doivent pouvoir se sentir en sécurité si elles veulent signaler des violations de leurs droits (fondamentaux).

Mise en œuvre des droits fondamentaux des femmes

L’élimination de la violence à l’égard des femmes est la clé de la pleine réalisation des droits fondamentaux des femmes. Aujourd’hui encore, une femme sur trois dans le monde est victime de violences physiques ou sexuelles. Les sentiments de culpabilité et de honte et l’inadéquation des systèmes juridiques empêchent très souvent les femmes de parler de la violence et de la dénoncer. Nous voulons combattre ces abus par nos actions.